Quelles opportunités grâce aux Jeux de Paris 2024 ?

Paris 2024 est sur le point de signer un accord engageant le Comité d’organisation à ramener la pauvreté, le chômage et les émissions nettes de carbone à « zéro ».

Qui sont les acteurs dans cet accord ?

Le président de Paris 2024, Tony Estanguet, est prêt à s’engager aux côtés du maire de Paris, Anne Hidalgo, mercredi 23 mai. Ils seront rejoints par le professeur Muhammad Yunus, lauréat du prix Nobel de la paix en 2006. Il a fondé le Centre Yunus, qui s’efforce d’impliquer les individus et les organisations dans la création, la promotion et le maintien de l’entreprise sociale. Eric Pliez, président du SAMU Social de Paris, signera également l’accord. Le SAMU Social de Paris est un service d’urgence humanitaire situé dans plusieurs villes de France, qui fournit des soins et une assistance médicale aux sans-abri. La signature de l’accord est prévue en Seine-Saint-Denis, où sera basé le village olympique et paralympique de Paris 2024.

Que contient cet accord ?

Elle s’engagera à tenter d’atteindre l’objectif du « triple zéro », à savoir zéro pauvreté, chômage et carbone. L’effort verra chaque organisation partenaire créer un « pont » entre les Jeux Olympiques et Paralympiques de Paris 2024 et les organisations d’entrepreneuriat social. Elle verra une plateforme développée pour soutenir le travail social, qui sera soutenue par le Centre Yunus et le SAMU Social de Paris. La plate-forme visera à promouvoir l’intégration des personnes en difficulté, tout en créant des emplois en grand nombre pour les personnes vulnérables. Des efforts seront également déployés pour promouvoir les initiatives sociales. Cet accord s’inscrit dans la continuité des relations de Paris 2024 avec le Centre Yunus. Les deux organisations ont signé un partenariat en 2016, lors de la course à la candidature. Ils ont annoncé un programme avec le Comité national olympique français et l’Association des olympiens français, qui se consacre au changement d’emploi des athlètes de haut niveau après la fin de leur carrière sportive.

On espère que les jeunes des communautés locales seront aidés et aidés pour qu’ils puissent bénéficier pleinement des 250 000 emplois potentiellement créés par Paris 2024.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *